Tout savoir sur les diagnostics à faire avant des travaux

Avant d’effectuer des travaux importants, il est primordial pour un bailleur ou un propriétaire d’un bien immobilier de réaliser certains diagnostics. Parmi ces diagnostics obligatoires, il y a le plomb, l’amiante ainsi que les termites. Focus sur tout ce qu’il faut savoir sur ces étapes.

Le diagnostic amiante avant travaux

Cette étape est obligatoire pour tous les biens immobiliers qui ont été construits avant le 1er juillet 1997. Cette expertise approfondie permettra de déceler la présence de matériaux amiantés et de s’informer sur l’état des lieux. Les concernés pourront alors évaluer, anticiper les risques et mettre en place les mesures de sécurité adéquates.

Dans le cas où le diagnostic s’avère positif, il faut effectuer un retrait d’amiante. Cette démarche devra se faire un mois avant les travaux envisagés. En ce qui concerne le diagnostic amiante, il doit être réalisé par un diagnostiqueur professionnel certifié. Pour en trouver un et bénéficier des meilleurs tarifs, vous pouvez contacter un site comme exacompare.fr. Ce dernier vous mettra en relation avec des professionnels du secteur du diagnostic immobilier.

diagnostic travaux

Le diagnostic plomb avant travaux

Ce diagnostic est obligatoire pour les immeubles qui ont vu le jour avant le 1er janvier 1949. Si vous effectuez de grands travaux de rénovation d’une ancienne maison par exemple, ce diagnostic permet de savoir si votre maison a été exposée au plomb. Pour rappel, le seuil légal est de 1mg/cm². Toutes les concentrations qui dépassent ce seuil réglementaire devront être signalées auprès du maître d’œuvre.

L’objectif étant de prévenir et d’anticiper les risques, ainsi que de préserver la sécurité des futurs habitants et des travailleurs sur le chantier. Le plomb est en effet un métal vraiment toxique. À haute exposition, une personne peut tomber gravement malade, d’où l’intérêt de faire effectuer un diagnostic plomb par un professionnel du métier.

Le diagnostic termites avant travaux

Ce diagnostic est valable pour les biens immobiliers se trouvant dans une région ou une zone contaminée par les termites. Une maison qui a été construite dans une commune soumise à un arrêté préfectoral sera alors dans l’obligation de faire ce diagnostic avant d’entreprendre des travaux importants. Cette étape consiste à déterminer si les lieux présentent des traces de termites ou d’autres éléments responsables de la dégradation biologique du bois.

Un diagnostiqueur certifié prendra alors le soin de vérifier toutes les structures du bâtiment concerné en commençant par un examen visuel. Il réalisera par la suite un prélèvement qui devra être analysé. S’il y a des termites, il devra le signaler en mairie par le biais d’une déclaration. Les matériaux qui ont été contaminés seront rapidement incinérés ou traités en fonction de la gravité de l’infestation.

En conclusion, il faut savoir que la découverte d’un de ces éléments peut causer l’arrêt total et immédiat d’un chantier en cours. Ce qui va engager la responsabilité civile et pénale du maître d’œuvre et du propriétaire. Enfin, il est important de noter que ces trois expertises du bâtiment demeurent une garantie légale, si vous souhaitez procéder à la location ou à la vente d’un bien immobilier.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 17 =