Quelles sont les alternatives pour une utilisation efficiente de l’énergie géothermique 

Le gradient géothermique qui caractérise l’activité interne du globe terrestre est la source d’une énergie non négligeable qu’on peut exploiter dans des domaines aussi variés que l’industrie, l’agriculture et même l’usage domestique.

Cette importante énergie provient d’une part du rayonnement solaire, mais également de l’activité magmatique qui affecte une grande partie du manteau terrestre. Nous abordons dans cet article les différentes possibilités d’exploiter l’énergie géothermique.

Les différents types de géothermie

En fonction de la profondeur du sol et de la température, trois grands types de géothermie sont exploités dans le monde pour une utilisation efficace de l’énergie géothermique. Il s’agit entre autres de la géothermie de faible énergie, celle de moyenne énergie et la géothermie à haute énergie.

En effet, la géothermie à faible énergie exploite la chaleur du sous-sol à une profondeur comprise entre 0 et 100 m pour des températures inférieures à 30 °C afin de produire de l’eau chaude. Elle est plus utilisée dans les ménages ou dans le secteur industriel.

Encore appelée géothermie superficielle, elle est la plus développée en France, car, moins coûteuse, et son installation très pratique. Parmi toutes les géothermies qui existent, elle est celle qui présente le moins de risques.

Par ailleurs, la géothermie à moyenne énergie implique des projets de grandes profondeurs et à des températures souvent au-dessus de 90 o C. Son rôle est d’exploiter cette température très forte pour produire de la chaleur ou de l’électricité voire les deux en même temps et ceci en un temps record.

Elle est plus sollicitée dans le secteur industriel pour extraire des produits chimiques ou sécher les produits industriels. On l’utilise également pour la récupération des métaux dans l’industrie métallurgique.

Quant à la géothermie à haute température, elle est capable de récupérer l’eau à des températures supérieures à 120 °C sous forme de vapeur pour en produire de l’électricité, et cela, grâce à des turbines.

Ce type de géothermie est particulièrement connu pour opérer dans les zones géologiques très spécifiques disposant des corps chauds servant de sources de chaleur. Ces zones peuvent être proches du manteau terrestre ou des corps magmatiques.

La pompe à chaleur, un système de chauffage innovant pour un confort optimal

Le système de chauffage énergétique est devenu aujourd’hui un gouffre financier pour ceux qui l’utilisent. En plus de générer des factures énergétiques extrêmement élevées, ce système ne fait aucun bien à la planète. La pompe à chaleur apparaît ainsi non seulement pour alléger les dépenses en énergie, mais aussi pour réduire les impacts négatifs sur l’environnement.

C’est l’option idéale pour contrer les effets du réchauffement climatique. En effet, son mécanisme d’action est très simple. Une fois installé dans un endroit aéré de votre maison (le jardin par exemple), ce système se chargera de capter les coloris présents dans l’air pour les convertir en chaleur.

Cette chaleur sera donc redistribuée dans votre logement soit par diffusion d’air ou en utilisant votre circuit de climatisation. Cette solution permet de chauffer de façon efficace votre habitation et surtout de faire des économies substantielles.

Toutefois, notez que ce système ne sert pas seulement pour le chauffage. Il en existe des modèles qui produisent de la chaleur pendant l’hiver et en été, ils deviennent de parfaits climatiseurs. Il vous assure ainsi un bon confort au rythme des saisons.

Ces modèles sont plus utiles au sud de la France où la climatisation devient impérative en été. Pour l’installer dans vos maisons, vous pouvez faire appel aux professionnels de pompe à chaleur La Rochelle pour une prestation de qualité.

Utilisation du gradient géothermique pour la production de l’énergie

Les techniques d’exploitation de la chaleur terrestre varient d’un endroit à l’autre. Selon le principe de la géothermie, il existe essentiellement deux méthodes pour produire de l’électricité grâce à la chaleur provenant du sous-sol. La première consiste à le faire directement en turbinant de la vapeur géothermale au sein d’une centrale souvent appelée centrale flash.

Dans les zones volcaniques par exemple, la chaleur qui provient du centre terrestre parvient en surface pour chauffer de grandes poches d’eau. Ce liquide soumis à une importante pression et chargé des minéraux est tiré par forage. Mais, il est dépourvu de cette pression une fois remontée dans le puits et apparaît en surface sous forme d’une association d’eau et de vapeur.

Ainsi, grâce au séparateur-sécheur, l’eau est dissociée de la vapeur. C’est donc cette vapeur qui est directement transmise dans une turbine combinée à l’alternateur qui est à l’origine de l’électricité. Cette vapeur, autrefois détenue dans la turbine, va ressortir et être réinjectée avec l’eau de laquelle elle était séparée dans le réservoir thermique. Notez que la puissance moyenne produite par ces centrales varie entre 15 à 50 MW.

La deuxième méthode consiste à se servir d’un fluide organique comme intermédiaire évoluant sous forme d’un circuit entièrement bouché dans une centrale nommée ORC. Cette technique est utilisée le plus souvent quand le fluide géothermal est négligeable.

Dans ce circuit, le fluide géothermique est détenu sous pression. Il sera ensuite entraîné dans l’échangeur de chaleur. À cet endroit, le fluide géothermique cède son énergie à un fluide organique capable de s’évaporer à une température et pression basse.

La vapeur produite à cet effet devient liquide grâce aux turbines. Une fois la turbine rattachée à un quelconque alternateur, cela produit immédiatement de l’énergie.

La géothermie, un principal atout pour l’agriculture et l’alimentation

La géothermie présente des avantages exceptionnels surtout pour l’agriculture et l’alimentation. La pasteurisation du lait, le séchage des produits agricoles ou encore leur stérilisation sont autant d’opérations qui peuvent être gérées par la géothermie.

Dans les pays en développement, plus de la moitié de la production est abîmée après la récolte. Cela est dû à l’insuffisance d’énergie pouvant favoriser leur conservation. La géothermie permet donc de mettre fin à ce désastre.

Cette source d’énergie va servir alors de chauffage des aliments tels que les poissons de sorte que leurs propriétés gustatives et nutritionnelles soient conservées pour une durée relativement longue. Ainsi, ces aliments pourraient être en permanence disponibles tout au long de l’année, notamment en période de sécheresse.

D’un autre côté, elle intervient pour chauffer des terres, des serres agricoles ainsi que l’eau utile pour l’aquaculture. Ce système d’énergie permet de réduire considérablement les dépenses autrefois affectées aux combustibles.

Selon certains experts dans le domaine énergétique, cette source d’énergie liée à l’agriculture peut être appliquée à petite échelle et offrir de nombreux avantages. Elle pourrait non seulement contribuer à la création de revenus, mais aussi créer d’emplois. Son application à l’agriculture va également améliorer dans tous les pays en développement la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

La géothermie est sans doute une source d’énergie incontournable dans l’agriculture et dans la conservation d’aliments. D’après certaines études, plus de 38 pays l’utilisent déjà pour la production agricole et au moins 24 pays l’exploitent pour produire de l’électricité.