Est-il obligatoire d’avoir une assurance prêt hypothécaire ?

Le prêt hypothécaire consiste à faire une hypothèque, notamment à constituer comme garantie un bien immobilier à l’institution bancaire. Cette disposition souvent réalisée dans le but d’avoir accès à un prêt bancaire peut souvent être un véritable handicap dans le cas où le concerné va vivre des situations handicapantes ou même décéder. Parce que l’hypothèque est souvent un bien familial qui est une source de revenus pour le prêteur et également pour toute sa famille. Pour faire face à ces situations, le remboursement de la dette va pouvoir être pris en charge par une assurance afin de protéger les propriétaires du logis.

Quelle est la position des prêteurs ?

Il existe des positions différentes par rapport à la prise de cette assurance. Pour certains prêteurs l’assurance est exigée et va permettre de couvrir les risques de décès, d’invalidité et de maladie grave. Tout simplement parce que l’assurance prêt hypothécaire a pour but de protéger non seulement l’emprunteur, mais également le prêteur. Ce qui permet d’avoir une protection de tous les concernés par un assureur tiers. L’assurance va couvrir entièrement le solde de l’hypothèque en cas de décès de l’emprunteur. En cas d’invalidité de l’emprunteur, elle va prendre en charge le paiement de l’hypothèque et lorsqu’une maladie grave est diagnostiquée une somme forfaitaire est versée au prêteur. Cette assurance est toutefois contractée de façon tout à fait indépendante du prêt et peut être souscrite dans une banque autre que celle qui a fait le prêt. Ce qui est une mesure qui peut être tout à fait sécuritaire pour l’emprunteur, parce que la séparation des deux contrats permet de conserver les bénéfices du contrat en cas de renouvellement de l’hypothèque. Ce qui fait que même quand l’état de santé s’est dégradé, il sera possible de changer d’organisme prêteur pour bénéficier d’un meilleur taux.

Y a-t-il une véritable nécessité de souscrire à cette assurance prêt hypothécaire ?

Lors de la souscription à une assurance prêt hypothécaire les banques assureurs ne font pas souvent la différence entre une personne bien portante et une personne malade ou très âgée. Ce qui fait qu’il n’est pas très intéressant pour une personne assez jeune et bien portante de souscrire à une telle assurance dont il pourrait ne jamais avoir besoin. L’assurance peut se révéler être très limitée dans son mode de remboursement, puisque dans le cas d’une invalidité prolongée, elle ne va couvrir que le montant du paiement hypothécaire et encore pour une durée limitée à deux ans. Dans le cas d’un décès également, le remboursement se limitera seulement au paiement du solde de l’hypothèque. Il existe de nombreuses normes souvent imposées par les prêteurs pour une maison individuelle, mais rien n’oblige l’emprunteur à souscrire à une assurance sur prêt hypothécaire et rien aussi ne l’empêche de le souscrire auprès de la même banque. Donc elle n’est pas du tout obligatoire et il convient au souscripteur de voir selon ses moyens et même de son état de santé de souscrire à cette assurance. Et si cette formule n’est pas avantageuse, il est possible de la remplacer par une autre mesure de protection plus adaptée pour l’emprunteur.