Différentes techniques pour négocier le prix d’un immobilier neuf

Beaucoup choisissent l’investissement dans du logement neuf comme placement, seulement, il faut adopter les bons réflexes pour optimiser votre placement, mais ça commence surtout par des techniques de négociation. Quelques conseils sont alors à prendre en compte afin d’améliorer votre rendement en prenant soin de mieux calculer votre acquisition.

Les meilleures stratégies pour un logement neuf

Quand vous projetez de faire l’acquisition d’un bien neuf, il est recommandé de revoir tous les plans pour que votre projet réussisse dans les règles de l’art, mais surtout à votre avantage. Ainsi, quand le projet commence à germer dans votre tête, il faut d’abord connaître les prix du marché en considérant les différents critères comme l’emplacement du bien, les services de proximité, le transport et d’autres paramètres. N’hésitez pas non plus à regarder les quelques offres qui sont à la queue de la liste, parce que même si ces offres n’intéressent pas un bon nombre de clients, des réductions pourraient y être accordées.

Ne négligez pas les promotions qui sont souvent momentanées, car vous pourrez y gagner beaucoup avec les « offres spéciales investisseurs », « frais de notaires offerts » et autres. Et soyez parmi les premiers à agir, à réserver et à négocier, car sachez que des projets aboutissent seulement si les réservations atteignent les 30%, voire les 50%.

Négociez à la baisse, les astuces

Négocier le prix est une opération ardue, toutefois, il existe des astuces qui permettent de le revoir à la baisse. En premier lieu, il faut savoir saisir la bonne opportunité et choisir le meilleur moment pour entamer une négociation, choisissez alors la période entre la promesse d’achat et le compromis de vente pour discuter du prix. Vérifiez également le « tout-à-l’égout » qui, certes, n’est pas obligatoire, mais qui pourrait réserver des surprises onéreuses.

Vérifiez la surface de votre bien en se basant sur le métrage carré, de même pour la hauteur sous plafond, car la moindre différence pourrait être source de nouvelles négociations, voire des ristournes. On peut aussi citer les « vices cachés » qui feront aussi l’objet de révisions du prix si c’est constaté avant la signature, ou d’indemnisations si la signature a déjà pris effet. Toutefois, si vous n’êtes pas à l’aise avec les négociations, vous pouvez tout aussi bien faire appel à des professionnels tels qu’une agence immobilière comme Altus Immobilier par exemple.

Les meilleures techniques de négociation

Il y a différentes manières de négocier un logement neuf, mais quelques-unes sont les meilleures. Sachez que le vendeur ou le professionnel de l’immobilier va également tout faire pour garder leurs intérêts et réaliser une meilleure vente. Vous devez, avant de vous lancer, établir votre budget et préparer des stratégies pour un prix idéal, déterminez alors une certaine fourchette qui va définir votre disponibilité.

Notez que la négociation devra être faite en toute flexibilité, et la meilleure attitude à avoir est de ne pas se précipiter sur un prix proposé par le vendeur, comme il ne faut pas non plus être trop gourmand en faisant descendre le prix trop bas au risque de rater une bonne affaire. Si vous arrivez à faire baisser le prix de 10% quand vous avez constaté quelques anomalies sur le bien en question, c’est assez suffisant, si vous avez pu gagner 5% de rabais pour un logement neuf presque parfait, c’est une affaire accomplie !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 19 =