Comment choisir sa surface de panneaux solaires ?

La hausse continuelle du prix de l’électricité pousse bon nombre de particuliers à opter pour l’utilisation de panneaux solaires. Si tout le monde s’accorde à dire que le solaire permet de faire 50 % d’économies sur la facture d’électricité, très peu connaissent réellement la surface de panneaux solaires adaptée à leurs besoins énergétiques. Voici comment procéder pour bien choisir sa surface de panneaux solaires.

Commencer par déterminer ses besoins énergétiques

La mise en place de panneaux solaires permet de répondre soit à vos besoins de consommation personnelle, soit à la vente totale de votre production énergétique. Dans le premier cas, il est important de mesurer votre consommation habituelle pour connaître vos besoins en énergie. Il est d’ailleurs possible de bénéficier d’une étude solaire sur le site France-habitat-solaire.fr afin d’avoir une idée précise de vos besoins en la matière. La production d’énergie solaire se fera donc en fonction de vos besoins réels pour un usage optimal.

À titre d’exemple, pour une consommation annuelle comprise entre 11.000 et 17 000 kWh, vous aurez besoin d’une puissance de 6 kilowatts-crête kWc. Pour obtenir l’équivalent de cette puissance en énergie solaire, il faut couvrir une surface de 34 m². Choisissez un artisan professionnel pour placer vos panneaux solaires afin de bénéficier d’une offre adaptée à votre consommation.

Identifier la surface exploitable

Quand on parle de surface pour les panneaux solaires, il faut faire une distinction importante. La surface totale disponible sur votre toiture n’est pas forcément équivalente à celle que vous pouvez exploiter. Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte. Il s’agit par exemple de :

  • l’encombrement de la toiture par une cheminée
  • des zones ombragées dues à la végétation
  • ou encore une mauvaise orientation

L’orientation sud par défaut est la plus optimale. Cependant, les orientations nord ne signifient pas qu’il est impossible de poser des panneaux, en revanche le rendement sera moindre. De plus, un angle d’inclinaison de 30° est l’idéal pour avoir le meilleur ensoleillement possible.

Si vous avez de tels obstacles, il faut envisager des solutions d’optimisation. La surface exploitable sera donc la surface occupable par les panneaux en optimisant l’ensoleillement. Il s’agit donc d’éviter toute zone d’ombre sur les panneaux. Sachez que de façon générale, une toiture en amiante ne peut recevoir des panneaux solaires. Elle doit également être en mesure de supporter une masse de 14 kg par mètre carré. Un panneau solaire fait d’environ 1,8 m² de surface pour 60 cellules. Les panneaux les plus puissants peuvent donner jusqu’à 380 et donc 0,380 kWc.

Par exemple pour une surface exploitable de 72 m², vous aurez besoin de 40 panneaux solaires (72 m²/1.8m² = 40 panneaux). En termes de puissance, cela équivaut à 14 000 kWc (350*40 panneaux=14000 kWc). Mais n’oubliez pas que pour faire des économies d’énergie il est important d’avoir une bonne isolation dans votre maison.

Les types de panneaux et les aides : des critères de choix importants

Il existe deux types de panneaux solaires qui sont les plus utilisés au monde : les panneaux monocristallins et les polycristallins. Constitués de cellules de silicium monocristallin, les premiers offrent un rendement qui va de 16 à 24 % tandis que les panneaux polycristallins offrent un rendement maximum de 18 %. Il apparaît donc évident que pour une surface égale, le panneau solaire monocristallin produira une plus grande quantité d’énergie.

Par ailleurs, pour encourager la transition énergétique, le gouvernement a mis en place des aides pour le photovoltaïque. En fonction de la surface de panneaux que vous installez et donc de la puissance d’énergie produite, le montant des aides varie. Vous devriez donc tenir également compte de ce paramètre pour faire votre choix. La surface des panneaux solaires dépend donc de vos besoins en électricité, du rendement de vos panneaux et de leur ensoleillement.