Comment choisir une femme de ménage ?

Vous souhaitez recruter une femme de ménage ? Voici quelques conseils qui vous aideront à bien faire votre choix.

Le nombre d’heures

Il est important de bien réfléchir au préalable à vos besoins. Cela vous permettra d’identifier le nombre d’heures hebdomadaires dont votre femme de ménage a besoin pour l’entretien de votre logement. L’idéal serait de prendre pour base le temps que vous mettez lorsque vous nettoyez votre habitat.

Souhaitez-vous choisir vous-même votre femme de ménage ?

Vous avez la possibilité de solliciter le service d’un prestataire pour le choix de votre femme de ménage. Dans ce cas, vous pouvez si vous le souhaitez choisir votre intervenant(e). En outre, certains organismes offrent la possibilité à leur clientèle de changer d’aide ménagère jusqu’à satisfaction.

D’autres établissent une visite préalable chez le client afin de bien identifier ses besoins en matière de prestations ménagères et ses attentes, et de lui proposer par la suite le personnel approprié. Cette méthode permet d’éviter les surprises désagréables.

Ce que vous pouvez demander à votre femme de ménage

Les activités d’une aide ménagère sont variées. Elles vont du nettoyage des sols ou des vitres jusqu’au nettoyage des meubles ou des appareils ménagers, des sanitaires, voire jusqu’au rangement. Elle peut également s’occuper de la lessive et du repassage.

La confiance, un critère important

Souhaitez-vous être présent à votre domicile ou allez-vous confier vos clés à votre femme de ménage ? Vous seul avez la réponse à cette question ! Votre présence à votre domicile n’est cependant pas obligatoire. En outre, dans le cas où vous serez absent, vous devez laisser un double de clés à votre aide ménagère, car l’embauche de cette dernière repose sur une relation de confiance.

Qu’en est-il des produits d’entretien ?

Dans les grandes villes telles que Paris, c’est souvent au client de fournir les produits d’entretien à l’aide ménagère. Ces derniers doivent cependant être conformes aux normes de sécurité et à la législation. Ils doivent être préservés dans leur conditionnement d’origine, afin que la femme de ménage puisse consulter les mises en garde et les indications d’utilisation.

N’oubliez donc pas de lui signaler l’emplacement du matériel (balai, aspirateur, etc.) et des produits d’entretien. Il peut dans certains cas arriver que l’aide ménagère vienne avec son propre matériel.

Bien calculer les tarifs de la prestation

Il est généralement déconseillé de négocier le salaire de votre aide ménagère, car une rémunération valorisée représente une assurance quant à la qualité de l’intervention. Vous pouvez toutefois négocier les frais administratifs, les frais d’abonnement ainsi que les frais de gestion. Si vous passez par une structure pour le choix de votre femme de ménage, privilégiez les structures agréées.

Il existe principalement deux types d’agrément à savoir l’agrément qualité et l’agrément simple. On cite également des certifications qualité telles que Qualicert ou Afnor. Le tarif toute taxe comprise (TTC) d’une aide ménagère comprend sa rémunération et les charges sociales.

Le coût horaire de ces dernières dépend de nombreux critères à l’exemple de votre âge (exonération possible pour les seniors, soit plus de 60 ans), votre zone géographique, etc. En d’autres termes, les tarifs d’une aide ménagère à Paris sont différents de ceux d’une femme de ménage à Marseille par exemple.

Pourquoi recruter une femme de ménage ?

La première réponse à cette question est sans aucun doute le fait que vous n’aurez plus besoin de faire votre ménage. Vous disposerez ainsi de plus de temps libre pour vous et votre famille. Cependant, il existe également d’autres avantages. Les travaux ménagers entrent en effet dans le cadre des services à la personne et à ce titre, ils occasionnent des avantages fiscaux.

Si vous êtes imposable, vous profitez d’une baisse d’impôt d’environ 50 % des montants dépensés lors du service à la personne. Il s’agit toutefois d’une diminution d’impôt plafonnée à 6 000 euros, ce qui tolère une dépense réelle d’environ 12 000 euros par an. Si vous n’êtes pas imposable, vous profitez alors d’un prêt d’impôt d’environ 50 % des montants dépensés dans les services à la personne, à condition d’être un ménage ou une personne active.

S’il s’agit d’un emploi direct, vous bénéficiez à hauteur de 15 points d’une exemption des cotisations patronales de sécurité sociale. Il s’agit en d’autres termes d’une baisse de 50 % du taux de cotisations patronales. Si vous passez par un organisme agréé, vous bénéficierez plutôt d’une TVA de 5,5 %.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + 7 =