Les bonnes pratiques pour une extension en bois

Agrandir sa maison avec le bois est devenu un choix très fréquent. Ce n’est pas étonnant. L’ossature bois propose de nombreux avantages en tant que mode constructif. Ces avantages se trouvent à la fois sur l’organisation du chantier et sur la qualité du résultat final. Cependant, le cahier des charges du client peut avoir des incidences sur ces aspects aussi.

Dans la suite de cet article, je vous propose une série de bonnes pratiques permettant d’optimiser les coûts et d’obtenir de meilleurs résultats dans le cadre d’un projet d’extension de maison.

Les bonnes pratiques pour une extension en bois – la simplicité

La simplicité d’une extension bois est un excellent moyen de réussir son projet. Une extension bois simple est une extension qui a moins de ponts thermiques et moins d’imperfections de l’étanchéité à l’air. Elle est aussi moins chère à construire.

Le plan de l’extension de maison devrait être le plus simple possible, idéalement d’une forme rectangulaire et sans décrochés.

Cela n’empêche pas d’embellir la construction avec des brise soleil, une terrasse bois couverte ou pas etc. ces éléments, construits en dehors du volume chauffé de l’extension de maison, ne nuisent pas à sa performance

Les bonnes pratiques pour une extension en bois – les dimensions standardisées

Tout ce qui est standardisé et fabriqué en usine est moins cher. Dans la mesure du possible, et sauf valeur architecturale ajoutée, fenêtres et portes fenêtres doivent avoir des dimensions standard.

Un toit plat ou un toit à pente ?

Une extension de maison peut avoir un toit plat ou un toit à pente et être d’une excellente performance. Les critères de choix sont plutôt d’ordre architectural et réglementaire. Par exemple, un toit plat permet de garder l’extension de maison basse. De cette façon, la maison ancienne prendra plus d’importance. C’est à préconiser si celle-ci a une valeur patrimoniale. D’un autre côté, le Plan Local d’Urbanisme de certaines communes peut être contraignant ; Par exemple celui-ci peut interdire les toits plats, ou imposer un matériau de couverture.

Bardage en bois, en métal ou enduit de façade ?

Une fois encore, il s’agit là de préoccupations de style architectural et de respect du budget travaux disponible. Pour obtenir votre autorisation d’urbanisme, le dossier de demande doit présenter une vue vers la maison depuis la voie publique avant et après travaux. Ce document aide à apprécier l’apparence extérieure de l’extension de maison et peut vous aider aussi à choisir le matériau de finition de façade le plus adapté.

Quelle fonction pour l’extension bois ?

De règle générale, l’extension bois au rez de jardin a un lien fort avec l’extérieur de la maison. Voilà pourquoi dans nombreux cas on choisit d’y aménager la cuisine qui servira à la fois la terrasse et l’intérieur de la maison. Parfois, on peut décider d’y aménager une pièce de vie (salon salle à manger). Mais dans certains cas c’est une suite parentale et/ ou un bureau. Le choix dépend en très grande partie du plan de la maison d’origine, des possibilités qu’il propose et de vos besoins.

Bonne chance dans vos projets d’agrandissement.